Back
Press release

The EL on the ruling on EU trade and fisheries agreements with Morocco and their consequences in Western Sahara

News Image
Published on: 30.09.2021

*** Français ci-dessous ***

The EL on the ruling on EU trade and fisheries agreements with Morocco and their consequences in Western Sahara

The European Left celebrates the ruling of the European Union’s General Court which annuls the trade and fisheries agreements between the EU and Morocco. These agreements covered the territory of the Western Sahara currently under Moroccan occupation. The ruling, in line with international law and relevant UN resolutions, states that Morocco and the Western Sahara are two distinct territories and must be treated as such. It also specifies that any agreement concerning the Western Sahara, its territory, and its resources must be discussed with the Sahrawi’s people’s sole representative, the Polisario Front, something that the EU has refused to do so far.

The plundering of the resources of the Western Sahara by Moroccan and European companies is part of Morocco’s strategy to perpetuate its occupation of the Western Sahara. We, as Europeans, cannot stay silent and continue to be complicit with the occupation. Therefore, we call on this ruling to be immediately implemented and for European companies to withdraw from the Sahrawi territory illegally controlled by Morocco.

This ruling comes in a critical moment for the Western Sahara, with unprecedented violence in the occupied territories and the change in the status quo imposed by the Trump administration. For this reason, we want to confirm our solidarity with the Sahrawi people and call for the decolonization of the Western Sahara through a self-determination referendum as established by the UN. European governments must act by putting pressure on Morocco, which has been blocking the referendum since 1991, and immediately recognize the Sahrawi Arab Democratic Republic.

*** Français ***

Le PGE sur l’arrêt concernant les accords de commerce et de pêche de l’UE avec le Maroc et leurs conséquences au Sahara Occidental

L Parti de la Gauche Européenne célèbre la décision du Tribunal de l’Union Européenne qui annule les accords de commerce et de pêche entre l’UE et le Maroc. Ces accords couvraient le territoire du Sahara Occidental actuellement sous occupation marocaine. L’arrêt, en accord avec le droit international et les résolutions pertinentes de l’ONU, stipule que le Maroc et le Sahara Occidental sont deux territoires distincts et doivent être traités comme tels. Il précise également que tout accord concernant le Sahara Occidental, son territoire et ses ressources doit être discuté avec le représentant unique du peuple sahraoui, le Front Polisario, ce que l’UE a refusé de faire jusqu’à présent.

Le pillage des ressources du Sahara Occidental par des entreprises marocaines et européennes fait partie de la stratégie du Maroc pour perpétuer son occupation du Sahara Occidental. Nous, en tant qu’européens.es, ne pouvons pas rester silencieux et continuer à être complices de l’occupation. Par conséquent, nous demandons que ce jugement soit immédiatement mis en œuvre et que les entreprises européennes se retirent du territoire sahraoui illégalement contrôlé par le Maroc.

Cette décision intervient à un moment critique pour le Sahara occidental, avec une violence sans précédent dans les territoires occupés et le changement du statu quo imposé par l’administration Trump. Pour cette raison, nous voulons confirmer notre solidarité avec le peuple sahraoui et appeler à la décolonisation du Sahara occidental à travers un référendum d’autodétermination tel qu’établi par l’ONU. Les gouvernements européens doivent agir en faisant pression sur le Maroc, qui bloque le référendum depuis 1991, et reconnaître immédiatement la République arabe sahraouie démocratique.

Photograph: Party of the European Left