Back
Press release

Stop attacks against LGBTQI+ and discriminated communities in Hungary

News Image
Published on: 25.06.2021

*** Français ci-dessous ***

Hungary approved on 15.6.2021 legislation that prohibits sharing with minors any content portraying homosexuality or sex reassignment. This legislation is a severe attack against LGBTQI+ people. The ruling Fidesz party is attacking vulnerable groups in order to gain more conservative votes in parliamentary elections of 2022.

The European Left LGBTQI+ working group condemns this discrimination based on sexual orientation, gender identity and expression. Stigmatizing LGBTQI+ people by this law violates basic human rights of groups that still face discrimination on a daily basis in all countries of Europe. It also infringes the right to freedom of expression, dignity and equal treatment – as enshrined as well in all EU and international conventions and laws.

It is about time to make a stop to fascist politics of Fidesz party. It has been compromising equal rights of people for too long. Attacks against immigrants, homeless and LGBTQI+ people, so-called ”LGBT-free zones”, etc. must stop now. The European Left LGBTQI+ working group demands that European Union takes actions to secure equality for all people living in or coming to the EU, and to support peace everywhere, rejecting military policies of NATO.

The European Left LGBTQI+ working group wants to express its full support to all brave activists who keep on working in Hungary against discrimination of human rights. This attack against LGBTQI+ community shall not be forgotten.

International solidarity is our best weapon against fascism and racism in its all forms and we must stand by our comrades and discriminated people in Hungary.

*** FR ***

Il faut arrêter les attaques contre les LGBTQI+ et les communautés discriminées en Hongrie

La Hongrie a approuvé le 15.6.2021 une législation interdisant le partage avec des mineurs de tout contenu présentant l’homosexualité ou le changement de sexe. Cette législation est une grave attaque contre les personnes LGBTQI+. Le parti au pouvoir Fidesz s’attaque aux groupes vulnérables afin d’obtenir des voix plus conservatrices lors des élections législatives de 2022.

Le groupe de travail LGBTQI+ du PGE condamne cette discrimination fondée sur l’orientation sexuelle, l’identité de genre et l’expression. La stigmatisation des personnes LGBTQI+ par cette loi viole les droits humains fondamentaux des groupes qui sont toujours confrontés quotidiennement à la discrimination dans tous les pays d’Europe. Elle porte également atteinte au droit à la liberté d’expression, à la dignité et à l’égalité de traitement – ​​tels qu’ils sont également inscrits dans toutes les conventions et lois européennes et internationales.

Il est temps de mettre un terme à la politique fasciste du parti Fidesz. Il compromet l’égalité des droits des personnes depuis trop longtemps. Les attaques contre les immigrés, les sans-abri et les personnes LGBTQI+, les soi-disant « zones sans LGBT », etc. doivent cesser maintenant. Le groupe de travail LGBTQI+ du PGE exige que l’Union Européenne prenne des mesures pour garantir l’égalité de toutes les personnes vivant ou venant dans l’UE, et pour soutenir la paix partout, en rejetant les politiques militaires de l’OTAN.

Le groupe de travail LGBTQI+ du PGE souhaite exprimer son plein soutien à tous les courageux militants qui continuent à travailler en Hongrie contre la discrimination des droits humains. Cette attaque contre la communauté LGBTQI+ ne doit pas être oubliée.

La solidarité internationale est notre meilleure arme contre le fascisme et le racisme sous toutes ses formes et nous devons nous tenir aux côtés de nos camarades et des discriminés en Hongrie.