Back
Press release

Putin must face the consequences for the war and the committed crimes in Ukraine!

News Image
Published on: 02.05.2022

*** Français ci-dessous ***

The Party of the European Left stands appalled in view of the atrocities by the occupying Russian forces. We condemn Putin’s heinous war, where civilians were tortured and killed. Our thoughts go to the families of the victims, as well as the millions of Ukrainian refugees that had to flee their homes.

Russia’s war against Ukraine is a crime under international humanitarian law by itself. We stand firmly against this aggression that directly violates human rights. Putin needs to face the consequences of this war and the crimes committed.

We will continue to engage with radical left-wing parties to establish a long-term political and diplomatic solution to end this horrible war, as well as fight for prompt humanitarian aid and the unconditional reception of all refugees, regardless of their status.

We also call on all movements and people to convene in Madrid at the end of June for the Peace Summit 2022-No to NATO in order to propose an alternative to the EU’s military policy, demonstrating our opposition to war and militarism.”

No to War!
Stop militarisation!


Heinz Bierbaum – President of the Party of European Left

 

*** FR ***

Poutine doit faire face aux conséquences de la guerre et des crimes commis en Ukraine !

Le Parti de la Gauche Européenne est consterné par les atrocités commises par les forces d’occupation russes. Nous condamnons la guerre odieuse de Poutine, où des civils ont été torturés et tués. Nos pensées vont aux familles des victimes, ainsi qu’aux millions de réfugiés ukrainiens qui ont dû fuir leurs maisons.

La guerre de la Russie contre l’Ukraine est en soi un crime au regard du droit humanitaire international. Nous nous opposons fermement à cette agression qui viole directement les droits de l’homme. Poutine doit faire face aux conséquences de cette guerre et des crimes commis.

Nous continuerons à nous engager avec les partis de la gauche radicale pour établir une solution politique et diplomatique à long terme afin de mettre fin à cette horrible guerre, ainsi qu’à lutter pour une aide humanitaire rapide et l’accueil inconditionnel de tous les réfugiés, quel que soit leur statut.

Nous appelons également tous les mouvements et toutes les personnes à se réunir à Madrid à la fin du mois de juin pour le Sommet de la paix 2022 – Non à l’OTAN, afin de proposer une alternative à la politique militaire de l’UE, démontrant ainsi notre opposition à la guerre et au militarisme.”

Non à la guerre !
Stop à la militarisation !


Heinz Bierbaum – Président du PGE