Back
Press release

Tensions in Eastern Europe: political initiative for immediate de-escalation and peace

News Image
Published on: 17.02.2022

*** Français ci-dessous ***

Tensions and military escalation in Eastern Europe represent a dangerous crisis for the peoples of Europe, Russia and Ukraine. The daily announcements of troop shipments and armaments make the situation very volatile. It can very quickly degenerate in an uncontrolled manner.

The Party of the European Left (EL) calls on an immediate de-escalation of the crisis and the rejection of the war scenarios by USA, NATO and Russia.

The EL rejects any military threat or aggression against a sovereign state. Ukraine’s independence and territorial integrity should be respected. The EL calls for an immediate de-escalation through a political and diplomatic initiative.

This implies that European governments and the EU shall act in the following ways:

– Strengthen multilateral frameworks for dialogue and negotiation, such as the “Normandy” format, to ensure that the Minsk Agreements are implemented by all stakeholders;

– Take the initiative to propose a broad pan-European security structure, including Russia, securing peace and collective security in order to achieve a comprehensive resolution of the crisis in all its dimensions, on the basis of the principles of the OSCE and the European Security Charter. This can be under Aegis of the UN or the OSCE. What was possible during the Cold War at the Helsinki Conference is also necessary today;

– Put an end to war rhetoric and confrontational policies;

– Resume negotiations on multilateral and comprehensive disarmament, including nuclear and intermediate-range weapons;

– Sign, ratify and implement the International Treaty on the Prohibition of Nuclear Weapons (TPNW);

– Recognize that European states have the right to neutrality, to not join or to leave NATO if that is the choice of their peoples.

 

***FR***

NON A LA GUERRE – Tensions en Europe orientale : reprendre l’initiative politique pour une désescalade immédiate et pour la paix

Les tensions et l’escalade militaire en Europe orientale représentent une crise dangereuse pour les peuples d’Europe, de Russie et d’Ukraine. Les annonces quotidiennes d’envois de troupes et d’armements rendent la situation très volatile. Elle peut très rapidement dégénérer d’une manière incontrôlée.

Le Parti de la gauche européenne (PGE) appelle à une désescalade immédiate de la crise et le rejet des scénarios de guerre par les États-Unis, l’OTAN et la Russie.

Le PGE rejette toute menace ou agression militaire contre un État souverain. L’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Ukraine doivent être respectées. Le PGE appelle à une désescalade immédiate par la prise d’une initiative politique et diplomatique.

Cela implique que les gouvernements européens et l’Union Européenne agissent de la manière suivante :

– Renforcer les cadres multilatéraux de dialogue et de négociation, tels que le format « Normandie », pour faire respecter les Accords de Minsk par toutes les parties prenantes ;

– Prendre l’initiative de proposer une structure large pan-européenne, incluant la Russie, de paix et de sécurité collective afin de parvenir à un règlement global de la crise dans toutes ses dimensions, sur la base des principes de l’OSCE et de la Charte de Sécurité Européenne. Cela pourrait être sous l’égide de l’ONU ou de l’OSCE. Ce qui fut possible durant la guerre froide, lors de la conférence d’Helsinki, est aussi nécessaire aujourd’hui ;

– Mettre fin à la rhétorique guerrière et aux politiques de confrontation ;

– Reprendre les négociations de désarmement multilatéral et global, notamment des armes nucléaires et de portée intermédiaire ;

– Signer, ratifier et appliquer le traité international d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) ;

– Reconnaître que les Etats européens ont le droit à la neutralité, à ne pas rejoindre ou à sortir de l’OTAN si tel est le choix de leurs peuples.