Back

Libre-échange, rupture ou continuité? Où en sont les relations Europe-Afrique à l’heure de la Zone de libre-échange continentale africaine?

10 April 2021 1:30 pm

Event Image

Au moment où la pandémie de Covid-19 nous oblige à revoir les priorités pour remédier aux vulnérabilités socio-économiques qu’elle a mises en évidence, et affronter les défis sociaux et environnementaux, les relations politiques, économiques, commerciales et financières entre l’Union européenne et l’Afrique sont à interroger. Le libre-échange qui entretient l’extraversion et empêche le développement endogène des systèmes productifs, fragilisant les économies dépendantes de l’extérieur, peut-il continuer à guider ces relations comme cela l’a été jusqu’à présent ? Ne doit-on pas au contraire initier de vastes coopérations dont les objectifs contribueraient à la souveraineté alimentaire, au renforcement de filières industrielles durables et de système de protection sociale robuste, et à la lutte contre le changement climatique afin d’améliorer les conditions de vie?

Avec l’avènement de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) soutenue et financée par l’UE, et la multiplication des accords de partenariat économique, les institutions européennes et africaines se sont engagées dans la voie de la continuité. Quelles analyses critiques peut-on en tirer ? Quelles sont et quelles devraient être les priorités stratégiques de ces relations à l’heure du renouvellement des accords de Cotonou et d’un prochain sommet UE-Afrique reporté en raison de la pandémie ?

Deuxième panel organisé dans le cadre de la préparation du colloque Amath Dansokho, 6e édition internationale du colloque de Dakar (UCAD, 26-28 janvier 2022), avec :

  • Fatimah Kelleher, consultante et activiste, spécialiste des droits des femmes, de la justice sociale et économique,
  • Africa Kiiza, analyste spécialiste des politiques commerciales à SEATINI-Ouganda, Institut d’information et de négociations commerciales d’Afrique australe et orientale (lire son intervention)
  • Helmut Scholtz, député européen GUE/NGL, membre de la commission commerce international (lire son intervention),
  • Laurent Levard, agroéconomiste, responsable de programme – Département Alimentation et Economie rurale, GRET. Co-auteur d’une note pour Coordination sud, Les accords de libre échange et leurs conséquences sur les agricultures du sud (lire son intervention)
  • Jean-Jacques Lumumba, Fondateur du réseau panafricain de lutte contre la corruption, UNIS, RDC.