Back
Press release

Anybody can end up as refugee – respect and humanitarian acts for all!

News Image
Published on: 28.03.2022

*** Français ci-dessous ***

The war in Ukraine still goes on – about 3 million people (1.4 million of them are children) have currently left their homeland, while caravans of people on the border with Poland and Ukraine’s other neighbours are growing every day.

What is actually happening in Ukraine is an invasion of Russia, in violation of any notion of international law, an imperialist intervention, such as those carried out by NATO or other major powers in recent years all around the world, resulting in the loss of human lives, the destruction of entire countries, the creation of huge waves of refugee populations.

Ukrainians are nowadays experiencing the same bitter fate as millions of others, for so many years now, struggling to save their lives and the lives of their children.

The situation we are facing, leaves no place for apathy: we need, first of all, a strong anti-war movement, broad, dynamic and united, in order to end the war, a movement for Peace similar to those of the 1970s, 1980s and beyond, which had played a decisive role in ceasefire. We also need to make a joint effort to fight the causes leading to wars.

The Party of the European Left, in every EU Member State, mobilizes its forces, in cooperation with social and grassroots organizations in the field, so as to receive, inform, transport, accommodate and respond to the basic needs of the new waves of refugees let alone secure the inclusion of children in education.

At the same time, it urges EU member state governments to cancel the unacceptable Immigration Pact and acknowledge the necessity of creating legal and safe passageways as well as a serious relocation plan for all refugees.

The Party of the European Left directly condemns the attempted discrimination between people uprooted by the horrors of war, the policies of criminalizing rescue at sea, the failure to deal with dozens of allegations of illegal deportations of refugees, the closed border among the EU member states, the militarisation of Europe versus desperate human beings.

The application of international law can in no case be selective, neither can sensitivity and humanity. The ongoing tragedy of the Ukrainian people makes it clear – anybody can end up as refugee, as long as geopolitical games demolish any chance of peaceful coexistence.

We demand and we urgently need respect and humanitarian acts for all in need, for all the people who risk their lives and who are forced to flee.

 

*** FR ***

Tout le monde peut devenir un.e réfugié.e – respect et actes humanitaires pour tou.te.s !

La guerre en Ukraine se poursuit – environ 3 millions de personnes (dont 1,4 million d’enfants) ont actuellement quitté leur pays, tandis que les caravanes de personnes à la frontière avec la Pologne et les autres voisins de l’Ukraine augmentent chaque jour.

Ce qui se passe en réalité en Ukraine est une invasion de la Russie, en violation de toute notion de droit international, une intervention impérialiste, comme celles menées par l’OTAN ou d’autres grandes puissances ces dernières années partout dans le monde, entraînant la perte de vies humaines, la destruction de pays entiers, la création d’énormes vagues de populations réfugiées.

Les Ukrainiens connaissent aujourd’hui le même sort amer que des millions d’autres, depuis tant d’années, luttant pour sauver leur vie et celle de leurs enfants.

La situation à laquelle nous sommes confrontés ne laisse pas de place à l’apathie : nous avons besoin, tout d’abord, d’un mouvement anti-guerre fort, large, dynamique et uni, afin de mettre fin à la guerre, un mouvement pour la paix semblable à ceux des années 1970, 1980 et au-delà, qui avaient joué un rôle décisif dans le cessez-le-feu. Nous devons également faire un effort commun pour combattre les causes qui mènent aux guerres.

Le Parti de la Gauche Européenne, dans chaque Etat membre de l’UE, mobilise ses forces, en coopération avec les organisations sociales et populaires sur le terrain, afin d’accueillir, d’informer, de transporter, d’héberger et de répondre aux besoins fondamentaux des nouvelles vagues de réfugiés, sans parler de l’inclusion des enfants dans l’éducation.

Dans le même temps, il demande instamment aux gouvernements des États membres de l’UE d’annuler l’inacceptable Pacte pour l’immigration et de reconnaître la nécessité de créer des voies de passage légales et sûres ainsi qu’un plan de relocalisation sérieux pour tous les réfugiés.

Le Parti de la Gauche Européenne condamne directement la tentative de discrimination entre les personnes déracinées par les horreurs de la guerre, les politiques de criminalisation du sauvetage en mer, l’incapacité à traiter des dizaines d’allégations de déportations illégales de réfugiés, la fermeture des frontières entre les Etats membres de l’UE, la militarisation de l’Europe contre des êtres humains désespérés.

L’application du droit international ne peut en aucun cas être sélective, pas plus que la sensibilité et l’humanité. La tragédie actuelle du peuple ukrainien le montre clairement : n’importe qui peut se retrouver réfugié, tant que les jeux géopolitiques démolissent toute chance de coexistence pacifique.

Nous exigeons et nous avons un besoin urgent de respect et d’actes humanitaires pour tous ceux qui sont dans le besoin, pour toutes les personnes qui risquent leur vie et qui sont forcées de fuir.