Arrêter la violence contre le mouvement des peuples en Iran

Arrêter la violence contre le mouvement des peuples en Iran

Maite Mola, Vice-Présidente du Parti de la Gauche Européenne, déclare:

Des dizaines de milliers d'Iraniens ont manifesté contre les mauvaises conditions économiques du pays, notamment contre le chômage et les prix élevés, mais aussi contre la répression du Gouvernement Iranien.
Ces manifestations sont les plus importantes depuis les élections présidentielles contestées de 2009. Cette forme de contestation s'est répandue dans tout le pays ces derniers jours. Dans la nuit de mardi, des manifestations dans 62 villes ont été déclarées.
La vague de protestation s'est répandue dans tout le pays et a également atteint la capitale, Téhéran. Le groupe des manifestants est très diversifié, c'est un mouvement formé par des travailleurs, des jeunes, des étudiants et des femmes.
Compte tenu de l'escalade de la violence en Iran, au moins 22 personnes ont perdu la vie et selon la télévision d'État, plus de 800 personnes ont été arrêtées, le Parti de la Gauche Européenne appelle au respect du droit à des manifestations pacifiques et à la liberté d'expression. Ces protestations pourraient en fait être le début de quelque chose de très impactant.Nous nous opposons également à toute intervention en Iran de la part des Etats-Unis, de l'OTAN, de l'UE et d'autres puissances étrangères, parce que cela délégitimise les protestations et aide le Gouvernement Iranien à trouver des excuses pour son traitement hostile des manifestants. Une intervention militaire hypothétique pourrait aussi mener à une autre guerre au Moyen-Orient.
Nous exprimerons également notre profond soutien au mouvement populaire en Iran et nous nous tiendrons aux côtés de toutes les forces progressistes, pour le développement d'une action unie des différentes couches sociales.