Gregor Gysi sur le premier tour des élections présidentielles en France

Gregor Gysi sur le premier tour des élections présidentielles en France

Le premier tour des élections présidentielles en France est terminé. Comme on l'a craint, le populiste de droite Le Pen pourra également participer au deuxième tour. Son homologue, Emmanuel Macron, n'est pas seulement un conservateur mais aussi un néolibéral. Il accélérera les compressions dans les services sociaux. Cette tendance doit être arrêté pour toute l'Europe aussi pour  surmonter les menaces qui pèsent sur l'existence de l'Union européenne. Néanmoins, Mme Le Pen ne peut en aucun cas devenir présidente de la France.

Le candidat de gauche Jean-Luc Mélenchon a obtenu des résultats exceptionnels. Nous nous félicitons chaleureusement avec tous-tes ses assistants. Il était inflexible envers le néolibéralisme et l'extrémisme de droite. Avec sa campagne, il a atteint des millions d'hommes et de femmes françaises, en particulier les jeunes. Au centre de la campagne, des questions urgentes, comme une plus grande justice sociale,  une perspective pour les jeunes et le nouveau départ nécessaire de l'Union européenne. Il n'atteint pas seulement plusieurs d'hommes et de femmes françaises mais a envoyé un signal de relance à la gauche européenne. Nous devons devenir l'adversaire de la  droite politique croissante, du néolibéralisme et de la capacité prévue pour les interventions militaires de l'UE.

Fort du succès de Jean-Luc Mélenchon, la gauche française jouera un rôle majeur lors des élections législatives. Nous les soutiendrons.