Communiqué de presse - Gregor Gysi

Communiqué de presse - Gregor Gysi

Communiqué de presse

25 juin 2017

Gregor Gysi, Président du Parti de la Gauche Européenne (PGE):

Du vendredi 23 juin au dimanche 25 juin, il y a eu des réunions du Secrétariat Politique, du Conseil des Présidents, du Bureau Exécutif et de l'Assemblée Générale du PGE.

Entre autres choses, il y a eu une évaluation des élections en France et en Grande-Bretagne. Le succès du mouvement autour de Jean-Luc Mélenchon lors des élections Présidentielles et les résultats des élections parlementaires ensuite montrent que la gauche peut avoir plus de succès encore avec un programme concret et un mouvement autour d'un parti. Il a été salué à l'unanimement que Le Pen ne devienne pas Présidente de la France. Maintenant, il est essentiel d'empêcher le Président Macron de mettre en œuvre son programme néolibéral et d'autres coupes budgétaires dans le social. Ces coupes dans le social ne sont pas seulement injustes, mais elles ont aussi contribué à la poussée de la droite dans de nombreux pays. Cela s'applique également à l'Allemagne concernant les effets de l'Agenda 2010 et des résultats aux élections de l'AfD.

En outre, les résultats aux élections du Parti Travailliste avec Jeremy Corbyn ont été unanimement appréciés. Cela prouve que, contrairement à de nombreuses réflexions et discussions dans d'autres Partis sociaux-démocrates, que les sociaux-démocrates ne peuvent réussir qu’avec un programme clairement à gauche.

Le Parti de la Gauche Européenne a été renforcé avec Sinistra Italiana qui a reçu le statut d'observateur, suite à leur candidature, et qui participera au futur du Parti de la Gauche Européenne. Sinistra Italiana compte actuellement 13 députés au Parlement et 7 sénateurs.

Il a également été salué à l'unanimité que le parti "Initiative pour le Socialisme Démocratique" (IDS) et le "Parti pour un Développement durable de la Slovénie" (TRS) de Slovénie, qui sont tous deux membres du Parti de la Gauche Européenne, se sont unifiés lors du Congrès du Parti ce week-end.

Pour la première fois, une délégation du parti et mouvement Espagnol Podemos a suivi la réunion, suite à une invitation.